Skip to main content

Coupe du monde de hockey

Palmieri va de l'avant après la Coupe du monde

L'attaquant des Devils admet être déçu par la performance d'Équipe États-Unis

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

NEWARK, N.J. -- L'ailier droit Kyle Palmieri a appelé les trois défaites d'Équipe États-Unis à la Coupe du monde de hockey 2016 une amère déception.

Palmieri, qui était sur la patinoire au Barnabas Health Hockey House lundi pour participer au camp d'entraînement des Devils du New Jersey pour la première fois depuis son retour de la Coupe du monde à Toronto, n'a récolté aucun point (quatre tirs au but) en deux matchs pour Équipe États-Unis.

Les Américains ont fini le tournoi au septième rang (0-3-0) parmi les huit équipes avec un différentiel de moins-6, devant seule Équipe Finlande.

« C'était vraiment décevant pour tout le monde dans le vestiaire et sûrement pour tous les partisans de USA hockey partout dans le pays, mais c'est un tournoi difficile, a dit Palmieri. C'est le meilleur contre le meilleur et avec seulement trois matchs en ronde préliminaire, la marge d'erreur est mince. Notre groupe n'a pas accompli ce que nous voulions y faire, mais nous allons aller de l'avant et j'ai hâte d'entamer la saison avec les Devils. »

Palmieri, qui a remplacé l'attaquant blessé Ryan Callahan au sein de l'alignement d'Équipe États-Unis, en est à sa septième saison dans la LNH, sa deuxième chez les Devils. Il a marqué 30 buts, récolté 27 aides et amassé 57 points la saison dernière, tous étant des sommets en carrière dans la LNH.

On a demandé à Palmieri de savoir sa réaction à son exclusion de l'alignement dans une défaite de 3-0 contre Équipe Europe dans le premier match de la ronde préliminaire.

« C'était difficile, parce que tu veux évidemment jouer, a-t-il dit. Tu tentes de te préparer au maximum pour jouer dans ces matchs. Mais il y avait de très bons joueurs laissés de côté. Cory Schneider et Dustin Byfuglien ont également été rayés de l'alignement dans ce premier match. L'entraîneur doit rayer quelqu'un, donc je n'allais pas m'en préoccuper trop, mais c'était difficile de regarder les autres gars y aller. J'étais heureux d'être de l'alignement dans les deux prochains matchs. »

L'entraîneur des Devils John Hynes était un des cinq adjoints à John Tortorella chez Équipe États-Unis. Il est revenu sur la glace au camp d'entraînement des Devils samedi après que les Américains eurent perdu 4-3 contre Équipe République tchèque vendredi.

« C'était décevant pour nous tous, a dit Hynes. Je pense que les entraîneurs, les joueurs, les directeurs, nous avions des attentes élevées et nous avons donné de notre mieux au tournoi, mais les choses ne se sont pas passées comme nous l'aurions voulu. Personnellement, j'ai appris beaucoup, j'ai créé de bons liens avec les joueurs, les entraîneurs et les directeurs généraux, mais c'était une expérience éprouvante. »

En voir plus