Skip to main content

Coupe du monde de hockey

Pluie de louanges pour Shea Weber à la Coupe du monde

L'entraîneur Mike Babcock affirme que le défenseur d'Équipe Canada « rend une organisation meilleure en franchissant la porte »

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

TORONTO - Il est loin d'être le seul joueur de la LNH à recevoir les louanges de ses collègues, mais le type de louange que reçoit le défenseur d'Équipe Canada Shea Weber semble se trouver à un autre niveau.

Les joueurs parlent de Weber avec respect, révérence, et avec une bonne dose de peur.

Lorsqu'il a été échangé des Predators de Nashville aux Canadiens de Montréal en retour du défenseur P.K. Subban, Jonathan Toews des Blackhawks de Chicago a immédiatement remercié Weber sur Twitter d'avoir quitté sa section.

Andrew Shaw a aussi été échangé aux Canadiens par les Blackhawks au cours de la saison morte, et il était soulagé de ne plus avoir à affronter Weber, affirmant que ce dernier lui avait fêlé une côte la saison dernière.

L'entraîneur d'Équipe Canada Mike Babcock a qualifié Weber « d'homme montagne » plus tôt au cours du camp d'entraînement.

« Il est l'un des meilleurs êtres humains que j'ai eu la chance de côtoyer, a avancé Babcock. Il ne dit pas grand-chose. Il n'a qu'à vous regarder, et vous prenez votre place. Son tir est tellement puissant que personne ne veut se trouver sur son chemin.

« Ce que j'aime le plus à propos de lui, c'est que lorsqu'il pénètre dans le vestiaire, il est là pour affaire. Il est axé sur la culture. Il rend votre organisation meilleure simplement en franchissant la porte. »

Il a été demandé jeudi au capitaine des Canadiens et attaquant d'Équipe États-Unis Max Pacioretty s'il s'était lancé dans une guerre verbale amicale avec ses coéquipiers des Canadiens, et il a raconté la rencontre qu'il a eu avant le premier match préparatoire contre Équipe Canada à Columbus la semaine dernière.

« Avant le premier match, j'attendais pour descendre au vestiaire, les portes de l'ascenseur se sont ouvertes, et Weber était là, seul, a raconté Pacioretty. Il se trouvait en mode match, et même si je le connais depuis quelques semaines maintenant, je ne l'avais jamais vu en mode match. Il était effrayant.

« Même durant les hymnes nationaux, si vous l'observez, il fait très peur. Il impose une présence, il est intimidant. »

C'est principalement pourquoi le directeur général des Canadiens Marc Bergevin est allé chercher Weber, même si cela signifiait de couper les liens avec un joueur aussi populaire que Subban.

« C'est la culture qu'il apporte, a noté Bergevin. Quand une équipe qui met la main sur un joueur du calibre de Shea Weber, avec son leadership, sa présence et la manière dont il se comporte en professionnel, ses jeunes joueurs vont en profiter, pas seulement sur la glace, mais en le côtoyant chaque jour. »

Il y a quelque chose à propos de Weber que les gens qui gravitent autour du hockey semblent apprécier énormément, même si les observateurs ne peuvent l'apprécier autant. La montée des statistiques avancées au hockey n'a pas été tendre envers Weber, car elles suggèrent qu'il passe plus de temps à défendre son territoire qu'à attaquer en possession de la rondelle.

Mais tentez de trouver un joueur de la LNH qui croit que Weber représente un boulet sur la glace.

Le défenseur d'Équipe Canada Drew Doughty s'est fait poser une question très générale sur la progression de son jeu jeudi, et il a immédiatement mentionné Weber.

« J'ai le sentiment que chaque saison, je m'améliore constamment, j'apprends tellement de choses différentes, a expliqué Doughty. Je disais justement à [Weber] l'autre jour que simplement en me présentant à ce tournoi et en le regardant jouer, je peux apprendre tellement de choses différentes de lui. »

Doughty est le plus récent gagnant du trophée Norris remis au meilleur défenseur de la LNH, un trophée pour lequel Weber a déjà été finaliste, mais qu'il n'a jamais remporté. Néanmoins, parmi tous les excellents défenseurs d'Équipe Canada, Doughty a nommé Weber spontanément, sans que son nom ait été mentionné précédemment.

« Ce n'est pas qu'il me pointe certaines choses, a poursuivi Doughty. Je me contente de le regarder. Il est solide défensivement, vous le voyez rarement connaître des erreurs. Je dirais que je suis un joueur qui prend un peu plus de risques que lui, mais quand je regarde certaines des choses qu'il fait en zone [défensive], il est vraiment un joueur incroyable.

« J'apprends également beaucoup à son contact dans le vestiaire. Il est un gars fantastique, et un très grand leader. »

Alors comment se fait-il que Weber, un abonné au Match des étoiles qui possède le tir le plus puissant de la LNH et qui a marqué plus de buts (166) que tout autre défenseur de la LNH depuis son entrée dans la ligue en 2005-06, puisse être à ce point polarisant?

La réponse, du moins aux yeux des joueurs de la LNH, c'est que la question en elle-même est ridicule. À leurs yeux, le fait que Weber polarise l'opinion de quelque manière que ce soit ne fait aucun sens.

« Il est très, très, très difficile à affronter, et je crois qu'il effectue beaucoup de sacrifices pour son équipe, a évoqué Pacioretty. Il a marqué 20 buts l'an dernier, mais combien de personnes parlent de son offensive? Bien souvent, le meilleur défenseur est un joueur que vous n'avez pas besoin de remarquer de la sorte.

« Shea pourrait s'imposer un peu plus dans ce débat et tenter d'obtenir un peu plus de crédit. Il est l'un des meilleurs défenseurs au monde, mais il est si humble et il joue de la bonne manière. Je crois que tout le monde le respecte pour cette raison. »

 

En voir plus