Skip to main content

Coupe du monde de hockey

Price rassure les partisans et les dirigeants du CH

Le gardien vedette a vite retrouvé ses réflexes

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - Les dirigeants des Canadiens de Montréal ainsi que les partisans de l'équipe peuvent respirer d'aise : Carey Price est de retour en santé et en forme.

Le gardien vedette a offert une performance des plus rassurantes, mercredi, à sa deuxième sortie avec Équipe Canada depuis son retour au jeu après une période d'inactivité de plus de neuf mois.

Il ne fait aucun doute qu'il est le gardien de confiance de l'équipe canadienne, gagnante de la Russie 3-2 en prolongation à son dernier match préparatoire, avant le tournoi de la Coupe du monde de hockey 2016.

Équipe Canada va amorcer la compétition contre Équipe République tchèque, samedi, au Air Canada Centre à Toronto (20 h HE; TVA Sports, SN, ESPNEWS).

« Je suis satisfait de ma progression. Ça faisait un bon moment que je n'avais pas joué. Avant la fin du match de mercredi, j'ai recommencé à me sentir normal », a affirmé Price, jeudi, au cours de la journée des médias au Air Canada Centre.

Price a affiché des réflexes plus aiguisés après avoir brisé la glace contre Équipe États-Unis (une défaite de 4-2), vendredi dernier, à l'occasion de la première rencontre hors-concours du Canada.

« J'étais plus à l'aise. Vous vous adaptez au rythme du jeu. Vous laissez venir l'action à vous plutôt que de tenter de trop en faire. C'est ce qui s'est produit dans le premier match. Ça n'a pas été comme je le souhaitais. Mercredi, le jeu a ralenti pour moi. Je faisais de meilleures lectures. »

L'arrêt à bout portant en infériorité numérique face à Alexander Ovechkin, tôt dans le match, a sans doute fait se dissiper la grande partie des doutes qu'on entretenait à son endroit.

Price a expliqué qu'il a su avant d'effectuer cet arrêt qu'il serait dans une bonne soirée.

« Je me suis bien senti en fait dès la période de réchauffement, a-t-il confié. Avec le temps, j'avais comme oublié comment les journées de match pouvaient être longues. Je dois me réhabituer à la routine, à toutes les étapes avec l'entraînement matinal, la période de réchauffement et le match. J'avais comme perdu de vue toute la préparation psychologique qu'on doit y mettre. Ç'a été positif de passer au travers deux fois. »

Le directeur général des Canadiens Marc Bergevin a admis avoir poussé un soupir de soulagement en assistant aux premières loges au retour de Price, à titre d'adjoint au directeur général d'Équipe Canada Doug Armstrong.

« Carey est un rouage important de notre équipe, a dit Bergevin, jeudi. C'est agréable de le revoir en santé. Il a disputé deux matchs et il a très bien joué à son deuxième match. Il s'agit d'une nouvelle rassurante pour tout le monde, incluant nos partisans. »

Price a avoué avoir tout de même savouré l'arrêt contre Ovechkin en le visionnant sur l'écran géant du Consol Energy Center de Pittsburgh.

« J'ai souvent regardé sur l'écran géant. Je savoure pleinement le moment. Quand le tournoi va s'amorcer, je vais me concentrer davantage sur les matchs. Actuellement, j'ai du plaisir sur la glace. »

Le gardien âgé de 29 ans a confié que renouer avec l'action au tournoi de la Coupe du monde représente la meilleure chose sur le plan personnel.

« C'est possiblement le meilleur scénario pour moi, afin de me retremper dans le bain. J'ai beaucoup de plaisir, mais c'est dans un contexte très intense. Nous n'avons pas le temps de trop réfléchir et c'est préférable comme ça. »

Price n'a pas à porter Équipe Canada sur ses épaules, comme il doit le faire chez les Canadiens.

« Le niveau d'espérance est élevé au sein de l'équipe. Il y a beaucoup de leadership dans le groupe. De pouvoir miser sur des joueurs de cette trempe qui rendent tout le monde meilleur autour d'eux, c'est très particulier. C'est quelque chose que toutes les équipes devraient expérimenter. »

Sur Weber

Price a par ailleurs été invité à préciser sa pensée au sujet de l'arrivée de Shea Weber chez les Canadiens. Il a affirmé dernièrement à Sportsnet que le vétéran défenseur allait mieux cadrer dans le style de jeu de l'équipe.

« Il n'y a pas un attaquant dans la ligue qui veut se retrouver dans un coin de patinoire avec Shea Weber, a-t-il réagi. C'est un fait. Shea possède un retentissant tir de la ligne bleue, comme P.K. (Subban). Shea est un excellent défenseur à caractère défensif et il a marqué quelque chose comme 20 buts, la saison dernière. Il possède d'autres qualités à l'extérieur de la patinoire. C'est un leader. Il était capitaine à Nashville. Ça démontre quel type de leadership il peut exercer au sein d'un groupe. »

Le gardien d'Équipe Finlande Pekka Rinne, anciennement coéquipier de Weber chez les Predators de Nashville, a dit que Price va tôt faire d'adopter le remplaçant de P.K. Subban.

« Shea est le meilleur ami d'un gardien. Je suis convaincu que Carey Price va vite l'apprécier, a soumis Rinne. C'est un défenseur très robuste qui nettoie la façade du filet et qui peut faire du bruit à l'attaque.

« Les 30 équipes de la LNH voudraient l'avoir, a-t-il enchaîné. Il n'y a pas un joueur comparable dans la ligue. C'est un gros bonhomme qui possède un redoutable lancer et un excellent coup de patin. J'estime que Roman Josi et lui formaient un des meilleurs duos de défenseurs de la ligue au cours des dernières saisons. »

Cela dit, Rinne a tenu des propos élogieux à l'endroit de Subban, que les Canadiens ont cédé aux Predators dans l'échange.

« Tout le potentiel et le talent qu'il a, a-t-il commencé par dire. Je suis emballé par la perspective de jouer avec lui. C'est un changement philosophique pour notre organisation. Il va apporter des ingrédients différents à notre équipe. C'est un joueur électrisant tant sur la glace qu'à l'extérieur. Sa venue sera positive pour l'équipe et la ville de Nashville. »

 

En voir plus